0553 587032 contact@issigeac.info

Issigeac

Bienvenue à Issigeac

Issigeac se se situe à la frontière entre Dordogne et Lot & Garonne. Son bassin versant est celui du Dropt mais la moitié nord du territoire se déverse dans la Dordogne. Durant deux millénaires, la cité était une ville étape sur l’axe Périgueux-Agen mais était aussi un carrefour vers Marmande et Cahors. La cité s’est endormie au XX° siècle en raison de la déviation de la nationale à cinq kilomètres à l’ouest, ce qui l’a grandement préservée de la modernité outrancière du siècle dernier. Depuis trois décennies, le village renaît de ses cendres grâce aux nombreuses restaurations des maisons médiévales qui le composent, offrant un décor que l’on croirait de cinéma, mais pour de vrai.

Un passé historique important

Le site d’Issigeac était occupé par les Pétrocores lorsque les troupes romaines de Publius Crassus, après avoir traversé la forêt périgourdine et la Dordogne à Trajectum (aujourd’hui Mouleydier), ont installé en 56 avant notre ère leur campement, le temps d’attendre des renforts venus de Toulouse pour d’aller combattre à Sos en Lot & Garonne. De riches termes romains se sont développés durant la Pax Romana jusqu’à la fin du lV° siècle. La cité mérovingienne s’est contruite à partir de 408, suite au passage de Clovis, sur les ruines laissées par les wisigoths. Le bourg s’est fortement développé au XIII° siècle, alors qu’apparaissaient les bastides voisines. Plus d’histoire sur Issigeac >

Un village vivant

Issigeac est une petite cité où il fait bon vivre ou être en vacances. On y trouve de nombreux artisans d’art, restaurants et commerces. Son marché du dimanche matin est particulièrement réputé, attirant des milliers de personnes du monde entier. De multiples manifestations viennent agrémenter la vie locale ; notamment le marché aux fleurs début mai, la foire aux disques et à la BD le 3e week-end de juin. Le festival de musique et la foire aux paniers en juillet sont suivis le premier week-end d’août par une brocante. Les Ménestrels animent les rues certains mardis d’été ainsi que lors de la grande journée médiévale (le 30 juillet en 2017). En été, les marchés gourmands animent la place de l’église le jeudi et le vendredi.